Synthpop/Italo-Disco/Eurodance








La Synthpop


Synthpop


La synthpop (abréviation de synthesizer pop signifiant musique pop synthétique) et également connue sous la désignation New-Wave, ou encore electropop et technopop , est un genre musical qui a eu le synthétiseur pour principal instrument et qui a pris de l'importance de la fin des années 1970 au milieu des années 80. Auparavant, dans les années 1960 et au début des années 1970, le synthétiseur figurait dans le rock progressif, l'electronic art rock, le disco et en particulier le « krautrock », sous-genre allemand du rock progressif et planant illustré par des groupes comme Tangerine Dream et Kraftwerk. La synthpop se popularise sous un genre distinct au Japon et au Royaume-Uni durant l'ère post-punk et se trouve largement impliquée dans le mouvement New-Wave de la fin des années 1970 au milieu des années 1980.



Synthpop80



La synthpop, appelée tout simplement « New-Wave » en France, a contribué à introduire le synthétiseur dans des genres musicaux popularisés comme la pop ou le rock et a directement influencé des genres comme la house, la techno de Détroit et la trance de Goa ainsi que d'autres genres musicaux.



La New Wave


Le genre connaît un renouveau dans les années 2000 avec des groupes et artistes comme Ladytron, The Knife, Hot Chip et Ladyhawke, puis dans les années 2010 avec Carly Rae Jepsen, Grimes ou encore The Weeknd.


La synthpop se définit par l'usage de synthétiseursboîtes à rythmes et séquenceurs, souvent utilisés pour remplacer d'autres instruments. Les synthétiseurs servaient habituellement à imiter les sons clichés des instruments orchestraux. Les chants étaient également inclus, et les paroles étaient généralement inspirées de thèmes optimistes comme la romance.





Les synthétiseurs commencent à être utilisés en studio au milieu des années 1960, à la même période durant laquelle le rock devient un genre musical distinct. Les orgues électroniques et le Mellotron, un clavier musical électromécanique usant d'échantillons sonores sont bientôt concurrencés en popularité par les synthétiseurs, notamment Moog, dont un premier prototype est créé par Robert Moog en 1964. Ces premiers synthétiseurs sont modulaires avec de nombreux câbles de connexion, difficiles à programmer, encombrants et donc plus adaptés au studio qu'à la scène. Robert Moog, qui est à l'écoute des musiciens, met alors au point une version portable, le Minimoog, plus facilement utilisable en particulier lors de performances sur scène. 



synthétiseurs


Le Minimoog est très vite largement adopté au début des années 1970, notamment par les musiciens de rock progressif comme Richard Wright de Pink Floyd et Rick Wakeman du groupe Yes. Le rock progressif instrumental est particulièrement populaire en Europe centrale, et permet à des groupes comme KraftwerkTangerine Dream, Can et Faust de contourner la barrière des langues. Leur « Krautrock » synthétisé et les collaborations de Brian Eno (ancien de Roxy Music), inspireront les futures chansons de synth rock.



Winieski Dorian


En 1971, le film britannique Orange mécanique popularise la bande originale de Wendy Carlos. Il s'agit de la première fois que le public britannique écoute de la musique électronique. Philip Oakey de Human League et Richard H. Kirk de Cabaret Voltaire, sans compter le critique musical Simon Reynolds, citent cette bande originale comme une inspiration. La musique électronique se fait progressivement connaître avec le musicien de jazz Stan Free, sous le pseudonyme Hot Butter, qui atteint le top 10 aux États-Unis et au Royaume-Uni en 1972, avec une reprise de la chanson Popcorn de Gershon Kingsley jouée avec un synthétiseur Moog, reconnu comme le précurseur de la synthpop et du disco.



synthétiseur



Le milieu des années 1970 assiste à la montée de musiciens comme Jean Michel JarreVangelis, et Tomita. L'album de Tomita Electric Samurai: Switched on Rock (1972) fait usage d'éléments rock et pop et liste des chansons jouées par synthèse vocale et séquenceurs analogiques. En 1975, Kraftwerk joue son premier show britannique et inspire Orchestral Manoeuvres in the Dark en ce qui concerne l'usage de synthétiseurs.


synthpop



 Kraftwerk sera popularisé avec son titre Autobahn, qui atteindra la 11e place du British Singles Chart. Le groupe est décrit par le programme diffusé sur BBC Four Synth Britannia comme le futur du synthpop dans ce pays. L'italien Giorgio Moroder collabore avec Donna Summer en 1977 pour la publication de la chanson disco I Feel Love, et son rythme électronique sera une inspiration significative pour l'avenir de la synthpop. Les années berlinoises de David Bowie, qui comprennent les albums Low (1977), Heroes (1977), et Lodger (1979), avec Brian Eno, seront également une inspiration avant de s'associer au groupe américain Blondie pour le film American Gigolo sorti en 1980.



synthpop


Le mouvement original du punk rock qui émerge en 1976 et culmine en 1977 est initialement hostile au son « non authentique » du synthétiseur, mais des groupes issus du mouvement l'adoptent (genres new-wave et post-punk). Les clubs punk et new-wave s'ouvrent alors à ce qui est considéré comme un son « alternatif ». L'attitude do it yourself du punk brise les normes du rock progressif, c'est-à-dire l'obligation d'avoir de l'expérience musicale avant de monter sur scène pour jouer du synthétiseur. Le duo américain Suicide, né de la scène post-punk de New York, utilise des boîtes à rythmes et des synthétiseurs dans son album homonyme publié en 1977.



Winieski Dorian


L'album de Cat Stevens Izitso, publié en avril 1977, monte le style pop rock d'un cran avec l'usage de synthétiseurs, lui attribuant un style plus synthpopWas Dog a Doughnut en particulier, est une chanson de fusion techno-pop  faisant un premier usage du séquenceur musicalIzitso atteint a septième place du Billboard 200, tandis que la chanson (Remember the Days of the) Old Schoolyard atteint le top 40. Le même mois, les Beach Boys font paraître leur album Love You, presque entièrement joué par Brian Wilson aux synthétiseurs Moog et ARP, avec des arrangements manifestement inspirés par Switched-On Bach (1968) de Wendy Carlos. Bien que particulièrement félicité par la critiques et des musiciens (comme Patti Smith et Lester Bangs), l'album ne rencontre pas le succès commercial. Il est cependant considéré par certains comme une révolution en matière de synthétiseur, tandis que d'autres décrivent l'usage du Moog par Wilson comme une « ambiance funhouse bouclée » et comme un premier exemple de synthpop. Également en 1977, le membre d'Ultravox Warren Cann fait l'achat d'une boîte à rythme Roland TR-77, utilisée pour la première fois dans son single Hiroshima mon amour.



Winieski Dorian


Le groupe japonais Yellow Magic Orchestra (YMO), sur son premier album homonyme (1978)  et Solid State Survivor (1979), développe un son « amusant et jovial » basé sur la mélodie. La boîte à rythme Roland TR-808 fait son entrée dans la musique populaire  et influence significativement les premiers groupes britanniques de synthpop. À noter également la publication en 1978 du premier single de The Human League Being Boiled



synthpop


On peut classer dans la tendance electro-popDepeche ModeGary NumanThe Cure (periode post-Pornography), Siouxsie and the Banshees (avec le simple Christine), AlphavilleYazoo et Erasure (formés par Vince Clarke, ex-Depeche Mode), KajagoogooSoft Cell.



Winieski Dorian


New Order (formé par les ex-Joy Division après le suicide du chanteur Ian Curtis),Bronski Beat / The Communards (avec Jimmy Somerville), Anne ClarkKim Wilde, Laura Branigan, Topo & Roby, SandraArt of NoiseFrankie Goes to Hollywood (FGTH), Tears for Fears (TFF).


La musique New Wave


Orchestral Manoeuvres in the Dark (OMD), Pet Shop Boys, A Flock of Seagulls, Pseudo Echo, Fake, Secret Service, Mainframe, Fad Gadget, The Buggles, Nacht und Nebel, Klaus Nomi, Raffaele Riefoli (Raf), Elegant Machinery, A-HA, Modern Talking, Bad Boys Blue, Blossom Child, Camouflage,Propaganda, Do Piano, Dead Or Alive, Madness, Eurythmics (Annie LennoxDave Stewart), Simple Minds, The Stranglers,Talk Talk, Sigue Sigue Sputnik, The B-52’s, Japan, Robert Palmer, Trans-X, A Flock Of Seagulls, Sparks, Teenage Head,Leisure Process, Howard Jones, Wang Chung, Icehouse, Real Life, Killing Joke, Echo and the Bunnymen, Yellow Magic Orchestra (YMO), Q Lazzarus, Ministry .


Synthpop


On peut classer dans la tendance néo-romantique : Bryan FerryDuran Duran, The Human League, Naked Eyes, Japan,Blancmange, B-Movie, Scritti Politti, Adam and the Ants, VisageYello, Spandau Ballet, Culture ClubUltravox, Heaven 17(formé par des ex-Human League), Kajagoogoo, ABC.


synthpop80




L'italo Disco


L'Italo disco, parfois écrit Italo-disco ou abrégé en Italo, est un genre musical dérivé du disco qui a émergé en Italie à la fin des années 1970. Le nom du genre est largement attribué à Bernhard Mikulski, le fondateur du label discographique allemand ZYX Music. L'appellation sert d'abord à commercialiser le style en dehors de l'Italie, avant de devenir un genre musical à part entière.


À la fin des années 1970 et au début des années 1980, il rencontre le succès dans les discothèques américaines, en particulier à Chicago et Détroit. Il se popularise significativement durant les années 1980 en Italie et dans le reste de l'Europe. Le genre atteint un pic de popularité entre 1983 et 1988 et disparaît vers 1989. Il a influencé d'autres styles de musique électronique, dont l'Italo house, l'Italo dance, l'Eurobeat ou l'Eurodance. L'Italo disco connaît un renouveau au cours des années 2000, avec la publication de plusieurs compilations dédiées au genre et à travers des artistes tels que Sally Shapiro.


Des sonorités propres au genre se retrouvent chez des groupes tels qu'ErasureNew Order ou les Pet Shop Boys.





Contrairement au disco « classique », l'Italo disco possède un son beaucoup plus électronique . Il est très proche stylistiquement de la hi-NRG, auquel il emprunte parfois des éléments , et présente des sonorités synthétiques similaires à la new wave. Selon l'ouvrage Made in Italy: Studies in Popular Music, l'Italo disco est une sorte de « transition entre les origines R&B/funky du disco et la tendance techno qui s'est développée dans la seconde moitié des années 1980 ».


 Il est aussi décrit comme « une forme de disco très synthétique, digne héritier des grands titres de Giorgio Moroder » ou bien comme un « chaînon manquant entre le disco américain et la new-wave britannique ». Le genre est assez expérimental d'un point de vue technique, mais possède une sensibilité mélodique proche de la pop.



Le genre se caractérise par l'utilisation des premiers synthétiseurs et boîtes à rythmes produits en masse. Il en utilise une grande variété, parmi lesquels le Roland JX-8P, l'ARP Odyssey, le Juno, le Minimoog, l'Oberheim, le LinnDrum, l'Emulator II, les Yamaha DX et les Simmons. Le son des synthétiseurs peut parfois être combiné avec des instruments acoustiques et électriques. L'Italo disco est en général dominé par des mélodies accrocheuses et facilement reconnaissables, qui sont mixées et postproduites « à l'italienne », c'est-à-dire avec les parties vocales significativement mises en avant dans le mix. Certains titres du genre sont marquées par des sonorités futuristes.



Winieski Dorian


L'Italo disco connaît sa période de gloire entre 1983 et 1988. Des artistes tels que SavageTom HookerSilver PozzoliAlbert One ou Ken Laszlo font leur apparition. La compilation Italo Boot Mix du label ZYX Music remporte un franc succès en Europe  tandis que Hey Hey Guy de Ken Laszlo se vend dans les 100 000 exemplaires. I Like Chopin de Gazebo et Dolce Vita de Ryan Paris deviennent tous deux des tubes internationaux et connaissent le succès à travers toute l'Europe. I Like Chopin, qui se fait même connaître au Japon, est aussi l'un des deux plus gros tubes de l'été 1983 avec Vamos a la playa de Righeira. Il devient l'un des singles les plus vendus de 1983 en Italie et se vend à huit millions d'exemplaires à travers le monde. Le titre est immédiatement repris par d'autres artistes, qui désirent eux aussi connaître le succès. L'album Gazebo et le single Lunatic connaissent eux aussi un certain succès.



Italo Disco


C'est au milieu des années 1980 que l'Italo disco se popularise dans toute l'Europe, avec notamment GazeboDen HarrowRaf et Righeira. C'est à ce moment-là que de nouveaux labels voient le jour et que naissent les premiers vidéoclips. L'Italo disco est particulièrement populaire en Allemagne et Raf devient l'un des artistes italiens les plus passés dans les boîtes de nuit du pays grâce à sa chanson Self Control. Le genre rencontre également le succès en Espagne, au Portugal, en Suisse, aux Pays-Bas, en Autriche, au Danemark, en Suède et en Yougoslavie. L'Italo disco se fait même connaître en Russie, pays très fermé par rapport au reste de l'Europe.


Le nombre de chansons italiennes chantées en italien diminue nettement et des labels comme Baby Records décident de promouvoir des chansons avec des paroles en anglais. Les tubes les plus représentatifs de l'Italo disco sont produits en Italie, dans des villes telles que Milan, Rimini ou Rome. À Milan, les chansons sont pressées puis distribuées par la maison de disques Discomagic. D'autres tubes proviennent des Pays-Bas, d'Allemagne ou d'Autriche. En Espagne, le genre est popularisé par l'intermédiaire du label Blanco y Negro. Entre 1984 et 1988, des labels italiens tels que Discomagic ou Time publient de nombreux titres en petite quantité, créant ainsi un engouement pour le genre, où les disques sont très rapidement remplacés par d'autres productions similaires. 



Les disques deviennent des objets de mode et leur pochette devient le moyen le plus efficace pour attirer les clients. L'Italo disco sert aussi de moyen de promotion à des femmes sans talent artistique particulier comme Alba PariettiAngela CavagnaNadia Cassini et surtout Sabrina Salerno. Toutes ont à un moment ou un autre véhiculé l'image d'une « brunette italienne sexy, tout en courbes et aux lèvres pulpeuses » à l'étranger.


En France, le succès de l'Italo disco est représenté par Baltimora, Den Harrow, GazeboP. Lion et Valerie DorePino D'Angiò y vend plus de deux millions de disques. Dream de P. Lion devient le générique du Top 50 à partir de .



Italo Disco


Au fil du temps, l'Italo disco évolue vers des sonorités plus proches de la dance-pop, comme c'est le cas pour Call Me de Spagna (1985) ou Boys de Sabrina (1987). Spagna écrit et chante sur d'autres chansons d'Italo disco au début des années 1980, avant de lancer sa propre carrière solo. Influencée par Madonna au niveau de sa tenue vestimentaire, elle lance Easy Lady, l'un des tubes les plus dansés en Italie en 1986. Easy Lady se vend à 1,5 million d'exemplaires à travers l'Europe. Call Me devient à son tour un tube européen l'année suivante, avec des ventes estimées à 1,4 million d'exemplaires en 


L'Italo disco commence à baisser en popularité vers 1987. Le genre décline à mesure que les artistes d'Italo disco commencent à expérimenter avec des beats plus durs et les sons de la house, qui finira par supplanter le genre. À la fin des années 1980, l'Italo disco évolue vers l'Italo house, beaucoup plus rapide et aux sonorités électroniques plus marquées, avec un côté souvent plus pop. La popularité de l'Italo house et du hip-hop italien entraîne le déclin de l'Italo disco, qui disparaît vers 1989. L'Italo disco donne aussi naissance à l'Italo dance et est un précurseur de l'Eurodance des années 1990



synthétiseurs



Le genre a influencé de nombreux artistes des années 1990, parmi lesquels 2 UnlimitedAce of BaseCoronaCulture BeatDr. Alban ou Haddaway. En Italie, le genre influence les tubes de Gigi D'Agostino et d'Eiffel 65 . Jusque dans les années 1993-1994, des artistes tels que Savage et Ric Fellini restent toujours actifs et continuent de sortir des chansons chez des labels tels que Time. Après le déclin de l'Italo disco en Europe, des producteurs allemands et italiens modifient le son du genre pour l'adapter au marché musical japonais. Le genre dérivé de l'Italo disco ainsi obtenu, l'Eurobeat, connaît un immense succès au Japon. Les imports de disques d'Italo disco en provenance d'Europe contribuent en partie au développement d'une danse synchronisée appelée le Para Para.






Eurodance


2unlimited



L'eurodance ou dance, également connue sous les termes eurohouseeuropopeurotechnoeuro-NRG et techno-dance, est un type de musique électronique ayant émergé à la fin des années 1980 et dont l'expansion s'est faite durant les années 1990. Elle mélange certains éléments des musiques house, hi-NRG, New-beat et eurodisco. La production de l'eurodance continue à évoluer dans des styles modernisés qui incorporent des éléments sonores de la trance et de la techno.



Eurodance les artistes


Le terme Italo dance désigne quant à lui un style de dance produit en Italie, populaire dans les années 1990, qui découlait de l'Italo disco. Il peut parfois être utilisé pour désigner l'eurodance originaire d'Italie. Inversement, le terme dance a été associé dans l'esprit des Européens à l'eurodance, favorisant une appréhension européenne des artistes extra-européens catégorisés dance. Comme son prédécesseur, l'Italo disco, l'eurodance est exclusivement électronique mais elle s'en différencie notablement du fait qu'elle incorpore beaucoup d'éléments de house et de rap.


L'eurodance est principalement caractérisée par des riffs synthétisés, des chants masculins ou féminins, des passages de rap, du sampling et une forte caisse. Elle peut aussi parfois ne comporter que des chants masculins ou féminins, sans passage de rap.



Eurodance 90s


L'eurodance possède généralement un thème positif ; les paroles évoquent habituellement l'amour et la paix, la danse, les fêtes, ou l'expression de diverses émotions. Les paroles eurodance, au milieu des années 1990, étaient fréquemment chantées par un chanteur en solo ou par un duo de chanteurs et rappeurs. Certains rappeurs variaient les chants comme un rappeur allemand accompagné des rappeurs américains (Real McCoy), ou l'utilisation de rap reggae comme Ice MC et Fun Factory, ou le scat comme Scatman John .



Eurodance 90s


 Les chanteurs solo comme AlexiaTessWhigfield et Double You ont également contribué au genre. Les paroles sont presque toutes chantées en anglais, quelle que soit la nationalité de ou des artistes. Le genre eurodance reprend sa structure rythmique de la plupart des genres faisant partie de la grande famille de la musique électronique : quatre battements de percussions sur quatre mesures (4/4), dont chaque séquence de 16 ou 32 battements délimités par un moment fort (coup de cymbale par exemple). La vitesse de battements des titres de ce genre se situent généralement entre 110 et 150 battements par minute (BPM).



Dance 90



La structure mélodique de l’eurodance s’apparente énormément avec celle de la musique pop contemporaine : une mélodie entraînante (notamment appelé hook en anglais pour mettre l'emphase sur le but « accrocheur » de celle-ci), la présence de refrains et parfois de couplets, dont les paroles sont simples, accrocheuses et faciles à comprendre. Les titres eurodance qui sortent sous forme de CD Singles viennent généralement avec quelques versions en sus, notamment une ou plusieurs versions destinées à être mixée par les DJ en discothèques. Ces versions sont souvent appelées extended mix ou club mix, bien que certaines variations existent, et sont souvent constituées de ponts en début et milieu de chansons, permettant une transition aisée vers un autre morceau.



Eurodance 90


La hi-NRG est lancée au Royaume-Uni et aux États-Unis en tant que forme musicale underground, plus rapide que le disco, à la suite du déclin de popularité de ce dernier. À la fin des années 1980, il s'associe aux producteurs britanniques Stock, Aitken and Waterman, et, au début des années 1990, à des groupes comme Masterboy et 2 Unlimited, qui produisaient une version continentale de la hi-NRG. L'eurodance est très fortement inspirée par la Hi-NRG, comme démontré par son tempo rapide et l'usage fréquent de voix féminines. L'eurodance peut également être considérée comme une forme technologiquement plus avancée d'Euro disco, identique à la Hi-NRG qui est une forme technologiquement plus avancée de disco.



Dance 90


L'Italo disco et sa dernière variante, l'eurobeat, sont souvent considérés comme les sous-genres de l'eurodance, mais ils sont en réalité les genres dérivés de la Hi-NRG européenne, appelée « space disco ». L'Italo disco influence la production de l'eurodance en général, tandis que les musiciens et groupes eurodance italiens, comme AlexiaCappellaCorona et Playahitty, préservent l'usage de voix féminine d'opéra. Le terme « eurobeat » semble d'usage commun au Japon, où le style est très répandu dans des jeux vidéo comme Dance Dance Revolution et dans des anime comme Initial D.



Winieski Dorian


La house, d'abord un genre underground aux États-Unis, est popularisée en Europe, même si le genre vient initialement du continent américain par la suite popularisé au Royaume-Uni avec l'acid house et la techno « rave » à la fin des années 1980. Certaines premières chansons du genre house contiennent des éléments de ce qui deviendra plus tard l'eurodance. Des chansons comme C'mon and Get My Love de D Mob (1989), Strike It Up de Black Box (1990), 3 a.m. Eternal de The KLF (1990) et Get Ready for This de 2 Unlimited (1991) possèdent les deux caractéristiques de l'eurodance, et Everybody's Free (To Feel Good) de Rozalla (1991) se caractérise par un riff synthétisé.



Dance music 90


Les versets rap sont également l'un des éléments de l'eurodance. Même si l'eurodance fait usage de parties vocales rap, elle ne s'inspire pas des thèmes du gangsta rap, et encore moins des conventions instrumentales de la musique rap comme le scratching ou des basses lourdes. L'eurodance aide, simultanément, à la popularisation de la musique rap en Europe. En parallèle au rap, l'eurodance mêle également certains éléments de reggae ; ce mélange est entendu pour la première fois dans la chanson All That She Wants du groupe Ace of Base.



dance 90


eurodance


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien s'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Le message sera publié après modération.

Voilà : Et un gros MERCI !!!!