samedi 14 mai 2022

Tangerine Dream

  








tangerine dream


Tangerine Dream est un groupe musical allemand formé en 1967. Sa production étant au départ assez différente de ce que la jeune génération pouvait entendre dans les années 70 et parce que ses créations ont été très diverses au fil du temps selon la composition du groupe, cette formation s’est vue attribuer un certain nombre de qualificatifs : musique planante, krautrock, rock électronique, Berlin School, musique électronique, ambient, New Age, etc.
Ce groupe qui reste relativement inclassable pose des problèmes aux disquaires. Selon les magasins, on trouvera ainsi Tangerine Dream classé en "variété internationale", en "rock progressif", en "musique électronique" ou même en jazz.
Caractérisée par l'usage quasi exclusif des synthétiseurs, la musique de Tangerine Dream se rattache au courant de la musique électronique ; cependant les membres du groupe sont fortement en désaccord avec l'étiquette "New Age.



tangerine dream

Le groupe est fondé en 1967 par Edgar Froese qui étudie alors la peinture et la sculpture. Le groupe subit plusieurs changements de personnel au fil des années. Froese est le seul membre constant. Le musicien Conrad Schnitzler ou encore le batteur et compositeur Klaus Schulze sont des membres d'une des premières formations. Les compositions du groupe les plus marquantes et influentes sont les suivantes, pour les années 70, Edgar Froese, Christoph Franke et Peter Baumann et pour les années 80, le trio de claviéristes Froese, Christoph Franke dit aujourd’hui Christopher Franke et Johanne Schmoelling.

Un bon nombre de musiciens est passé dans Tangerine Dream et il est difficile de dire ceux qui ont été des membres à part entière, ceux qui n’ont été que des invités et ceux qui n’ont été que des musiciens de concert.




La présence de personnes sur un certain nombre de disques et pendant un temps non négligeable peut faire croire aux fans que celles-ci sont des membres à part entière. Or lorsque ces musiciens quittent la sphère Tangerine Dream on apprend que pour ce dernier, ceux-ci n’étaient que des invités…
A la base de la création du groupe, Edgar Froese est né le 6 juin 1944 (et pas 1946 comme dit dans certaines biographies) à Tilsit (aujourd’hui Sovestsk) alors en territoire allemand de Prusse orientale et aujourd’hui en Russie.

En 1964, se constitue le groupe The Ones. Edgar Froese en est le guitariste. Il est accompagné des musiciens suivant : Wilfried Detlef, Charlie Prince et Mick Auerbach. Ce groupe joue de la musique influencée par les Rolling Stones. En 1965, les Ones sont en Espagne, en Catalogne à Cadaquès port Lligat, pour se produire dans un bar durant l’été. Le hasard fait que ces musiciens ont l’occasion de côtoyer Salvador Dali. Le documentaire de Jean-Christophe Averty intitulé « Autoportrait mou de Salvador Dali » se déroulant à cette époque et dans cette région espagnole permet d’entrevoir l’atmosphère qui régnait ici et fait apparaître Edgar Froese pendant quelques instants. Cette rencontre avec Dali est un véritable choc pour Froese. Elle marquera à vie le futur leader de Tangerine Dream et prédéterminera son cheminement artistique.


tangerine dream

En 1966, les Ones produisent un simple dont les titres sont « Lady Greengrass » et « love of Mine ». Les Ones retournent à Cadaquès port Lligat où ils interprètent leur musique d'inauguration de la statue du Christ de Dali. Mais la carrière de ces musiciens allemands ne décolle pas. Complètement désargentés, ils décident de se séparer. En septembre 1967, Edgar Froese fonde un nouveau groupe qui s’intitule d’abord « Minus plus » puis « Tangerine Dream ». Cette formation est composée d'Edgar Froese à la guitare, Kurt Herkenburg à la basse, Lanse Hapshash à la batterie, Volker Hombach au violon et Charles Prince est chargé des vocaux.. Tangerine Dream joue alors du rock psychédélique, notamment au Zodiak Free Arts Lab de Berlin. La stabilité du groupe est loin d’être assurée par des musiciens qui vont et viennent. Des changements de personnel sont donc inévitables. Vont donc passer dans Tangerine Dream Paul Wheeler, Sven-Ake Johansson, Al Akhbar, Steve Leuwen, et Nik Turner.




Avec la rencontre avec Dali, Froese sait où il veut aller. Pour parfaire ses connaissances musicales, il suit des cours de composition dispensés au Conservatoire de Berlin. Son professeur est Thomas Kessler, compositeur de musique contemporaine de renom. Les étudiants ont à leur disposition un véritable studio surnommé « le beat studio » où ils peuvent répéter et enregistrer leurs recherches musicales et sonores. Dans la série de documentaires de la télévision allemande consacrée à la musique populaire de son pays « Kraut und ruben » on peut voir Tangerine Dream et Thomas Kessler en plein travail. C’est dans ce « laboratoire » que Froese va rencontrer en 1969 Steve Joliffe et Klaus Schulze. Un nouveau Tangerine Dream émerge pour quelques mois. Il devient un groupe de musique d’avant-garde. Cet aspect musique contemporaine s’accentue avec le départ de Steve Joliffe et son remplacement par Conrad Schnitzler.


tangerine dream



Un premier disque sort en 1970. Les musiciens qui participent à cette création le sont soit comme compositeurs (Klaus Schulze, Edgar Froese et Conrad Schnitzler) ou comme simples interprètes (Jimmy Jackson et Thomas Keyserling). Étrangement, ces deux derniers n'apparaissent pas sur la pochette du disque original. Cet « electronic meditation » est davantage le souhait du producteur que celui du groupe. Il a en outre la particularité de ne pas être interprété sur des instruments électroniques. Il faudra attendre que le synthétiseur, tout juste inventé, soit à la portée financière des musiciens allemands pour que Tangerine Dream puisse prendre son envol créatif.
Des dissensions se font jour à l’intérieur du groupe et Klaus Schulze s’en va. Il est remplacé par Christoph Franke. Conrad Schnitzler part à son tour et il est remplacé par Steve Schroyder, futur fondateur « d’Augenstern ».


winieski




En 1971, un nouveau disque paraît, « Alpha centauri ». Le personnel de cette production est composé de Edgar Froese, Christoph Franke, Steve Schroyer, Udo Dennebourg et Roland Paulyck.

Steve Schroyer quitte ensuite Tangerine Dream et il est remplacé par Peter Baumann. « Zeit », nouvelle création voit le jour en 1972. On découvre les musiciens suivants sur la pochette du disque : Edgar Froese, Christoph Franke, Peter Baumann, Florian Fricke, Steve Schroyder, Christian Vallbrecht, Jochen Von Grumbcow, Hans Joachim Bruene et Johannes Luecke.


De 1973 à 1977, Tangerine Dream est composé d'Edgar Froese, Christoph Franke, Peter Baumann.
A noter en 1973 la sortie de « Phaedra », puis un de leurs albums les plus aboutis : « Rubycon » en 1974. Le groupe fera une prestation de concert exceptionnelle à la cathédrale Notre-Dame de Reims.
C'est à cette époque que sortira le premier album solo d'Edgar Froese : « Aqua ».


winieski dorian


winieski dorian


En 1975, le groupe réalise l'excellent "live" quasi-improvisé: "Ricochet"; Sorte d'invitation ou ode pour un voyage intersidéral. Au cours de cette même année, Peter Baumann se met en congé du groupe pour aller à Katmandou. Il est alors remplacé pour la tournée en Australie par Michael Hoenig.

En 1977, Peter Baumann quitte Tangerine Dream pour mener une carrière solo. Ce départ n’est pas sans poser des problèmes à la formation allemande qui est amenée à effectuer un de ses virages musicaux. Steve Joliffe et Klaus Krieger rejoignent le groupe. En 1978, un disque est produit, « cyclone ». Il n’est pas bien accueilli car, pour une fois, il y a une chanson sur une création de Tangerine Dream. Le relatif échec de cette production conduit les musiciens à revoir leur évolution. Steve Joliffe quitte le groupe. En 1979, un nouveau disque paraît, "force majeure", qui semble bien de transition même s’il est plutôt bon. Le musicien Edvard Meyer est remercié pour sa participation à ce disque. Klaus Krieger s’en va ensuite.





En 1980, Tangerine Dream fait sa révolution en intégrant Johannes Schmoelling. Le son du groupe change et les productions s'enchaînent. En 1985, Tangerine Dream sort un disque intitulé Le Parc où apparaissent en plus du trio Froese, Franke et Schmoelling, le musicien Robert Kastler et aux vocaux, Katja Braunels et Clare Torry. Cette dernière est connue pour ses vocaux sur le disque de Pink Floyd, The Dark Side of the Moon.

Durant cette période la musique de Tangerine Dream sert de générique à diverses émissions : le disque "Rubycon" à "l'Avenir du Futur" présenté par Robert Clarke ; le titre Monolight extrait "d'Encore", à "Objectif demain" et également le titre "beach scène" de l'album "Thief" pour "Planète Bleue" de Laurent Broomhead.


tangerine dream


les tournées et le rythme de travail en studio pour enregistrer les disques et les bandes originales de films sont telles qu’elles finissent par faire craquer Johannes Schmoelling qui quitte le groupe en 1986.

Son remplacement ne tarde pas à s’effectuer. C’est Paul Haslinger, jeune musicien autrichien, qui en 1986, prend la place laissée vacante. Le rythme de travail de Tangerine Dream reprend de plus belle. La formation allemande produit un disque intitulé Tyger où des titres sont chantés par Jocelyn Bernadette Smith.

 Elle sort la musique du film "Shy people" avec des chansons interprétées par Jacquie Virgil et Diamond Ross. Elle produit également la bande originale du film Legend, destinée aux Américains, qui comprend un titre chanté par Jon Anderson du groupe Yes. Ce même disque comprend aussi la chanson Is Your Love Strong Enough?, composée et interprétée par Bryan Ferry, alors que ce dernier est accompagné à la guitare par David Gilmour du groupe Pink Floyd.


tangerine dream


En 1988, c’est au tour de Christoph Franke de jeter l’éponge se plaignant de ne plus avoir de vie privée. Ce qui n’est au départ qu’une pause devient un départ définitif. Franke se lance dans une carrière solo et prend le prénom Christopher. Edgar Froese prend très mal ce départ, y voyant en quelque sorte une trahison. Il éprouve depuis un fort ressentiment à l’égard de Christopher Franke.

Tangerine Dream réduit à un duo Edgar Froese et Paul Haslinger continue son bonhomme de chemin. La musique du groupe continue à évoluer. Le musicien Ralf Wadephul apparaît en 1988 en composant un titre sur le CD Optical Race, mais, alors qu'il aurait pu devenir un nouveau membre du groupe, il ne reste pas après la tournée suivante aux États-Unis… En 1989, alors que le groupe allemand produit un second disque, apparaît un nouveau musicien dans la sphère de Tangerine Dream. Il s’agit du fils d’Edgar Froese, Jérôme Froese qui joue de la guitare sur un morceau de l'album. Une sonorité nouvelle apparaît également sur ce nouveau disque, en l’occurrence le saxophone de Hubert Wadner. Si ce dernier n'est pas destiné à rester au sein du groupe, le saxophone va devenir un instrument que l'on va souvent rencontrer dans les productions de Tangerine Dream.





En 1990, Paul Haslinger quitte Tangerine Dream. En 1992, il rejoindra Peter Baumann et John Baxter pour fonder le très éphémère groupe Blue room.

Tangerine Dream devient un tandem Froese père et fils. En 1991, ces derniers composent I Just Want To Rule My Own Life Without You, pour un épisode de la série Tatort. Chi Coltrane chante ce titre. Chose étonnante, ce chanteur apparaît comme le compositeur de ce titre alors qu'il n'en est que l'interprète. En 1992, le groupe allemand fait paraître un disque intitulé Rockoon ou apparaît pour la première fois Zlatko Perica. En 1993, sort 220 Volt ou aux Froese et à Perica vient s'ajouter la saxophoniste Linda Spa. En plus de ce disque sort un simple où Jayney Klimek chante sur le titre Dreamtime. Ce dernier est uniquement instrumental sur 220 volt.




Au cours des années 90, Linda Spa et Zlatko Perica apparaissent aussi bien sur des disques de concert que des albums de studio. On les voit en photos sur les pochettes de disques en compagnie des Froese. Cela ne leur donne pourtant pas le statut de membre. Lorsque Linda Spa s'étonne d'être absente de certaines productions, Edgar Froese lui rappelle qu'elle n'est qu'une invitée, même si elle a fait quelques compositions. Les membres de Tangerine Dream sont uniquement les Froese. Les productions musicales continuent à évoluer, certaines se rapprochent de la musique techno. Tangerine Dream crée sa propre maison de disques.



tangerine dream


D'autres musiciens apparaissent durant cette même période. Leur statut de musicien invité est plus évident pour les fans. On voit aussi leurs noms aussi bien sur disques enregistrés en public que des albums. Ce sont : Mark Hornby, Gerald Gradwohl et Emil Hachfeld.

En 2001, de nouvelles têtes apparaissent pour le concert à Varsovie. Il s'agit d'Iris Kulterer qui deviendra Iris Camaa, de Jacqueline Hechavarria et de Kasia Stankiewicz. Des trois, on retrouvera seulement Iris Camaa en d'autres occasions. Sont aussi présents à cette prestation publique les Froese et Gerald Gradwohl.

Le duo Edgar et Jérôme Froese produit beaucoup au cours de cette nouvelle décennie. Si Jérôme se sent proche de la musique techno, Edgar conçoit des projets concepts qui vont devenir autant de concerts. Tangerine Dream enregistre ainsi en 2002 le premier volet de « la Divine comédie de Dante, « Inferno ». Les membres sont les suivants : les Froese, Iris Kulterer qui devient peu à peu une habituée des disques de Tangerine Dream et les voix de Jayney Klimek, Barbara Kindermann, Claire Foquet, Jane Monet, Bianca Acquaye et Bry Gonzales. L’accueil des fans est mitigé pour cette production où interviennent entre autres des voix lyriques. Les autres volets seront également peu appréciés par les fans.


 En 2004 sort « Purgatorio », suite de « la Divine comédie ». Les musiciens sont les suivants : les Froese, Iris Kulterer et les voix de Barbara Kindermann, Tatjana Kouchev, Saskia Klumpp et Bianca Acquaye. Cette dernière va devenir la seconde épouse d’Edgar Froese. Sa première compagne Monique Froese connue aussi sous les noms de Monica Froese ou Monika Froese, étant décédée en 2000.


tangerine dream


En 2005, Tangerine Dream sort « Jeanne d’Arc - la révolte éternelle ». Les musiciens présents sont les Foese, Iris Camaa, Linda Spa qui ne participait plus aux productions de groupe depuis quelques années et un nouveau venu, Thorsten Quaeschning, qui va prendre de plus en plus de place au fil du temps au sein du groupe du fait qu’il compose. En 2006 sort un DVD intitulé Live at the Tempodrome Berlin 2006. Ce concert est organisé en septembre 2006 pour fêter les 40 ans de Tangerine Dream. Les musiciens sont les suivants : les Foese, Iris Camaa, Thorsten Quaeschning, Linda Spa, le revenant Gerald Gradwohl (que l’on verra lors des concerts à venir), et Bernhard Beibl, nouvel arrivant amené à participer à d’autres productions d’albums et de concerts. Jérôme Froese apparaît pour la dernière fois sur une création de Tangerine Dream car il va bientôt partir.




« Paradiso » qui clôt la suite de Dante paraît en 2006. Jérôme Froese n’est plus là et les fans se posent des questions. Pour beaucoup d’entre eux l’absent s’est mis en congé de Tangerine Dream mais va revenir. Sur la pochette de Paradiso apparaissent Edgar Froese, Thorsten Quaeschning, Linda Spa, Iris Camaa, pour les voix, Jayney Klimek, Barbara Kindermann, Tatjana Kouchev, Saskia Klumpp, Bianca Acquaye et Fridolin Johann Harms ; pour les voix d’enfants le Brandenburg Symphonic Orchestra (direction Michael Helmrath) et finalement les Chœurs du Neuer Kammerchor de Potsdam (sous la direction d'Ud Joffe).


Les fans doivent se rendre à l’évidence, comme a dû le faire sûrement avec beaucoup de difficultés Edgar Froese : Jérôme Froese poursuit une carrière solo. Les idées divergentes sur l'orientation à prendre par Tangerine Dream sont sûrement à l'origine de cette séparation, voire de cette rupture. Tangerine Dream continue son chemin, en produisant toujours autant. En 2007, sort le nouveau disque « Madcap’s Flaming Duty ». C’est un choc pour les fans de la première heure devant un album complet de chansons. Les avis sont très tranchés : pour certains, c’est très mauvais mais, pour d’autres, les opinions sont bien plus nuancées. Les musiciens sont les suivants : Edgar Froese, Thorsten Quaeschning, Bernhard Beibl, Linda Spa, Iris Camaa, Gynt Beator, Thomas Beator, et aux vocaux Chris Hausl.
Dans la foulée, Tangerine Dream produit « Springtime in Nagasaki ». On a alors l’impression de retrouver un Tangerine Dream du passé où le séquenceur était roi. Les deux musiciens compositeurs de cet album sont Edgar Froese et Thorsten Quaeschning.




En 2008, après la sortie d’autres disques, on peut avoir le sentiment qu’Edgar Froese et Thorsten Quaeschning sont les têtes pensantes du groupe et que Linda Spa, Iris Camaa, Bernard Beibl, Gerald Gradwohl et même Zlato Perica (qui a refait son apparition en 2005 lors d’un concert) ne font que les accompagner lorsque Tangerine Dream en a besoin.




La nombreuse production de Tangerine Dream est loin d'être monolithique. Sa variété tient autant par la diversité de ses membres qui se sont succédé au fil du temps que par le souci de cette formation musicale à se renouveler.

Les divers virages de Tangerine Dream ne font pas l'unanimité parmi les fans. Certains, les plus âgés, s'en tiennent à apprécier les années 70 et 80 alors que d'autres plus jeunes méconnaissent ce qu'apprécient leurs aînés et préfèrent ce qui est plus récent. Plus rares sont ceux qui aiment tout.




Edgar Froese divise le cheminement de son groupe en diverses périodes : the pink years (1970-1973); the Virgin years (1974-1984); the blue years (1984-1988); the melrose years (1988-1990); The Seattle years (1991-1995); the TDI years (1996-2005); the Eastgate years (depuis 2005).

En 2013, le groupe participe à la bande son du jeu vidéo Grand Theft Auto V, pour lequel il compose des titres inédits. Le , Edgar Froese décède d'une embolie pulmonaire à Vienne (Autriche).

En 2015, le groupe collabore avec Peter Baumann à un album hommage à Edgar Froese, Quantum Gate.

 A partir de 2016 le groupe donne de nouveau des concerts, selon la volonté d'Edgard Froese, les membres sont Thorsten Quaeschning, Ulrich Schnauss et la violoniste Hoshiko Yamane . 

En 2019, sort le disque Recurring Dreams, une composition d'anciens titres revisités.



tangerine dream


dimanche 1 mai 2022

Pink Floyd
















Pink floyd


Même si Pink Floyd n'est pas un groupe 100% électronique , j'avais envie de les placer dans les artistes ayant contribuer à l'utilisation des synthétiseurs dans leur musique. 


En 1966, le groupe est constitué de Syd BarrettRichardWrightRoger Waters  et Nick Mason. La formation commence à se produire dans la région de Cambridge. Pendant ce temps, David Gilmour joue en France au sein des Flowers.





Un des noms originaux du groupe, Tea Set, est abandonné après que le groupe se fut trouvé à l'affiche avec un autre groupe du même nom. Barrett propose sur le coup une alternative, The Pink Floyd Sound, une référence à deux musiciens de bluesPink Anderson et Floyd Councila.Le son si particulier du premier quatuor s'est forgé lors des longues improvisations de standards de blues que le groupe jouait sur scène. Le Sound et le The seront d'ailleurs assez vite abandonnés. Propulsé au-devant de la scène underground londonienne grâce au périodique International Times et aux concerts à l'UFO Club organisés par John Hopkins et Joe Boyd, le groupe développe des compositions principalement dues à Syd Barrett, qui proposent un mélange de rock psychédélique américain, de whimsy britannique et bien sûr de blues, particulièrement dans les solos de guitare. Des années après, il arrivera encore au groupe de finir le concert sur une improvisation de blues.


Pink floyd


Le 6 mars 1967, le groupe passe pour la première fois à la télévision britannique, sur Granada TV, à Manchester, et y interprètent Interstellar Overdrive.

Le groupe signe un contrat avec la maison de disques EMI en 1967 et sort deux singlesArnold Layne le 11 avril et See Emily Play le 16 juin. Arnold Layne est banni des ondes radio pour ses paroles supposément explicites, mais atteint quand même le top 20.

Sorti le 5août1967, le premier album du groupe, The Piper at the Gates of Dawn (nom tiré d'un chapitre du Vent dans les sauls de Kenneth Grahame), est considéré comme un exemple typique de psyché folk britannique. L'album est un succès au Royaume-Unis, mais pas aux États-Unis. Le 14 novembre, le groupe entame une tournée avec Jimi Hendrix, ce qui lui au groupe une certaine notoriété.

Pink floyd

En 1968Syd Barrett souffre d'une dépression nerveuse attribuée notamment à l'usage prolongé de drogues psychédéliques (essentiellement le LSD)., à la pression de la vie de groupe, aux enregistrements et aux tournées permanentes. Il s'avère également que Syd souffre depuis le début de schizophrénie, qui se serait manifestée tardivement, peut-être déclenchée par l'usage de drogues, la fatigue et le stress.
 
Ses performances scéniques se limitent à jouer la même note pendant toute la soirée. Le comportement de Barrett dans la vie courante est devenu imprévisible : il oublie où il se trouve, ne se rend pas aux concerts. Pendant un concert, en plein bad trip d'acide, il arrache les cordes de sa guitare et s'enfuit en courant. Pour permettre tout de même au groupe de jouer, les autres membres invitent le guitariste David Gilmour, revenu à Londres, à rejoindre le groupe afin de pouvoir assurer les spectacles. Il est officiellement intégré à la formation le 18 février.


Gilmour doit prendre en charge les parties de guitare et de chant normalement assurées par Barrett. Pink Floyd joue ainsi à cinq pendant une très courte période, jusqu'à ce que Syd Barrett, devenu totalement incapable de jouer sur scène, soit exclu définitivement le 6 avril. Il publiera deux albums solos avant de se retirer paisiblement de la vie musicale.

Le premier disque sans Syd Barrett sera la bande originale du film More de Barbet Schroeder. Cette dernière se distingue par un son acid folk et même heavy metal avec The Nile Song. La bande originale paraît le 27 juillet chez Columbia.

Le disque suivant, Ummagumma sort en septembre-octobre 1969.


Pink floyd



L'album Atom Heart Mother, sorti le 10 octobre 1970, est un bon exemple des nouvelles prétentions artistiques que visent de nombreux groupes de rock à la même époque. Les deux pièces instrumentales qui débutent et achèvent le disque: la première, longue suite éponyme de 23 minutes, pour laquelle participent orchestre et chœurs, et Alan's Psychedeli  Breakfast, collage de sons d'un petit déjeuner (pris par Alan Stiles, un roadie du groupe) entrecoupés de courts passages musicaux, placent le groupe dans le giron de l'avant-garde musicale. Pour l'orchestration et la composition du morceau titre, le groupe fit appel à Ron Geesin qui avait déjà collaboré, la même année, avec Roger Waters sur l'album Music from The Body.Stanley Kubrick aurait demandé à Roger Waters la permission d'utiliser Atom Heart Mother pour son film Orange mécanique (1971) ce dernier refusa et le groupe aurait par la suite regretté cette décision après avoir visionné son film.


5 novembre 1971Meddle est probablement l'album qui a consacré Pink Floyd comme un des groupes majeurs de l'époque grâce à One of These Days, devenu un classique de leurs concerts, et surtout Echoes, un titre long de 23 minutes, avec des passages instrumentaux longs et planants. Une légende persistante veut que Echoes, le dernier morceau de l'album, soit synchronisé avec la dernière section du film 2001, L'Odyssée de l'espace réalisé par Stanley Kubrick, sorti trois ans plus tôt. Par ailleurs, c'est Meddle qui définira clairement le son de Pink Floyd comme progressif, c'est-à-dire de longues pièces complexes et souvent divisées en plusieurs mouvements, ce qu'avait amorcé l'album précédent, Atom Heart Mother.

Pink floyd


C'est le 23 mars 1973 que sort The Dark Side of the Moon.L'album The Dark Side of the Moon connaît un succès massif notamment grâce au titre Money. Cet album reste dans le top 200 américain pendant mille sept semaines au total, soit plus de dix-neuf ans. C'est encore aujourd'hui un record historique. C'est le deuxième album le plus vendu de tous les temps avec cinquante millions d'exemplaires1. Sa pochette, œuvre de la firme graphique de Storm Thorgerson (Hipgnosis), ami du groupe qui a réalisé les pochettes des albums précédents, représentant la dispersion de la lumière au travers d'un prisme, est restée célèbre.



 The Dark Side of the Moon est un album-concept dont les thèmes dominants sont la vieillesse (Time), la folie (Brain Damage) et la mort (The Great Gig in the Sky). C'est un album techniquement très élaboré, avec l'utilisation d'un nouvel enregistreur de seize pistes aux studios Abbey Road, le talent de l'ingénieur du son et producteur Alan Parsons, les titres sont méticuleusement enchaînés, la guitare de David Gilmour est envoûtante ; Richard Wright joue de ses synthétiseurs de manière tellement innovante qu'elle va donner l'exemple à tout un courant musical, en particulier en Allemagne.


winieski dorian


Shine On You Crazy Diamond, qui formera la pièce majeure du prochain album, Wish You Were Here, sort en 1975.

Des tensions commencent à émerger lors de l'enregistrement de cet album. Le morceau principal, Shine On You Crazy Diamond, est un long hommage à Syd Barrett dont l'esprit semble continuer à hanter le groupe. Welcome to the Machine et Have a Cigar sont des critiques acerbes de l'industrie du disque, tenue pour responsable de la déchéance de Barrett. La chanson-titre, ode acoustique aux absents, conclut en quelque sorte l'album, enchaînant avec la seconde partie de Shine On. Pendant l'enregistrement de cet album, Syd est apparu dans le studio. Les membres du groupe ne l'ont initialement pas reconnu tant il avait changé.



En 1977, l'album Animals sort, en réaction au fait que le groupe est de plus en plus critiqué et stigmatisé par le mouvement punk pour qui il symbolise l'avachissement et la prétention du rock, bien loin de la simplicité des débuts du rock 'n' roll. La guitare a cependant une influence nettement plus importante sur cet album que sur ses prédécesseurs, et est bien plus rock. Il contient de longs morceaux liés par un thème commun, emprunté en partie à La Ferme des animaux de l'écrivain George Orwell, où les cochons (Pigs on the WingPigs (Three Different Ones), les chiens(Dogs) et les moutons (Sheep) sont une métaphore de la société contemporaine.

Pink floyd
Pink floyd

 The Wall sort en novembre 1979. Quelques phrases extraites des textes vont marquer les esprits, comme We don't need no education, we don't need no thought control (« nous n'avons pas besoin d'éducation, nous n'avons pas besoin de gens qui pensent pour nous ») sur Another Brick in the Wall (Part 2). Il marque le début d'une collaboration entre le groupe, le compositeur Michael Kamen et le producteur Bob Ezrin.




Cet album prélude à une série de concerts dont la logistique est tellement lourde que la tournée ne couvrira que quatre lieux et sera immortalisée en 2000 par la sortie d'un double album live Is There Anybody Out There? témoigne de l'influence grandissante de Roger Waters, malgré l'énorme travail musical, souvent sous-estimé, de David Gilmour (qui signe officiellement la musique de trois titres : Young Lust, Comfortably Numb et Run Like Hell mais ayant en réalité participé grandement à d'autres compositions et aux principaux arrangements). Les autres membres du groupe subissent la volonté dominatrice de Waters, non sans heurt, et Richard Wright est finalement exclu du groupe par Waters durant les séances d'enregistrement de l'album, jouant toutefois comme musicien d'accompagnement lors de la tournée. Ironiquement, il sera le seul à retirer un bénéfice de la tournée, les trois autres membres du groupe ayant dû payer de leur poche les lourds frais engendrés.

Pink floyd


Le film The Wall, inspiré de l'album homonyme et réalisé par Alan Parker, sort en salles en 1982, mettant en vedette Bob Geldof dans le rôle de Pink. Il a la particularité de ne contenir quasiment aucun dialogue conventionnel, laissant la place aux morceaux de l'album. Les scènes filmées alternent avec des animations de Gerald Scarfe.




En 1983 sort l'album The Final Cut, album sombre et atypique qui porte le nom de Pink Floyd mais qui est présenté sur la pochette comme une œuvre « de Roger Waters interprétée par Pink Floyd » sans Richard Wright. Le bassiste y développe plusieurs idées déjà présentes dans The Wall, comme la douleur causée par l'absence de son père ( à qui l'album est dédié ), et attaque violemment Margaret Thatcher qui vient alors de lancer le Royaume-Uni dans la guerre des Malouines contre l'Argentine. Les relations entre les membres du groupe sont alors devenues détestables. 

Nick Mason est même remplacé par un autre batteur sur la dernière chanson de l'album, Two Suns in the Sunset, tandis que Gilmour est relégué à son rôle de guitariste et ne chante qu'une chanson, Not Now John. Bien qu'il atteigne la première place des charts au Royaume-Uni, l'album ne se vend pas très bien, mettant ainsi fin à une décennie de gloire planétaire.



 1987 sort l'album A Momentary Lapse of Reason, Richard Wright, officiellement réintégre le groupe qu'après la tournée qui suit l'album, à cause de problèmes juridiques. Il est néanmoins crédité aux claviers sur l'album.

Un certain nombre de musiciens additionnels sont crédités sur l'album (ce qui fut aussi le cas dans un autre registre sur The Wall et The Final Cut).

Tony Levin, bassiste et violoncelliste de Peter Gabriel, remplace Roger Waters à la basse, Scott Page, au saxophone. C'est le saxophoniste, guitariste et flûtiste entre autres du groupe Supertramp durant leur tournée de 1983 ainsi que sur l'album Brother Where You Bound (1985), auquel avait participé David Gilmour.

Du fait de l'absence de Waters, principal parolier du groupe depuis une décennie, le groupe doit se faire épauler à l'écriture des textes.





David Gilmour coécrit les paroles de Learning To Fly, On the Turning Away et Dogs Of War avec Antony Moore, Yet Another Movie avec Pat Léonard.

En ce qui concerne les musiques, elles sont toutes signées David Gilmour à l'exception de Signs Of Life, cosignée avec Bob Ezrin.

Round and Around, A New Machine Part I et II, Terminal Frost et Sorrow sont signés David Gilmour aux paroles et à la musique.


Pink floyd


C'est un groupe plus soudé qui sort The Division Bell en 1994, sur lequel on note à nouveau la participation de Michael Kamen et l'apport important aux paroles de Polly Samson, la femme de Gilmour qui co-signe sept titres sur onze. Cet album propulse à nouveau le groupe numéro un des ventes aux États-Unis et replace le groupe au sommet, tant au niveau critique que commercial. Il est le prélude à une gigantesque tournée mondiale, immortalisée par l'album P·U·L·S·E sorti en 1995. Le fait que cet album ait été un réel succès et que Wright, Gilmour et Mason n'aient plus eu rien à prouver quant au Pink Floyd post Waters, explique certainement pourquoi il fut le dernier album de Pink Floyd.


Pink floyd


La force d'évocation musicale de Pink Floyd résidant en Gilmour et Wright, on peut néanmoins la retrouver dans la tournée solo de Gilmour en 2006, auquel Wright participe et lors de laquelle des classiques moins connus comme Arnold Layne, Echoes, Fat old Sun, Wot's... Uh the deal, Breathe et Time qui sont repris en renouant avec l'esprit d'improvisation et d'osmose musicale des concerts de Pink Floyd des années 1970. Mason se joignit même au groupe lors de quelques concerts. Guy Pratt remplaça Waters qui, bien qu'invité, refusa officiellement pour des raisons de planning.


winieski dorian

winieski dorian

David Gilmour, Nick Mason, et Richard Wright rejoignent Roger Waters le temps d'un concert à l'occasion duLive 8 le 2 juillet 2005 à Hyde Park . Le groupe est alors au complet. Avant d'entamer Wish You Were Here.

Après le concert, des rumeurs d'une éventuelle reformation de Pink Floyd circulent, mais sont démenties par David Gilmour qui déclare au quotidien italien La Repubblica, alors que beaucoup de fans croyaient dur comme fer que Pink Floyd redonnerait des concerts avant la fin de l'année 2005.



Le juillet 2006Syd Barrett meurt à Cambridge des suites de complications liées à un cancer du pancréas. Il a 60 ans.

Richard Wright meurt le 15 septembre 2008, à 65 ans, après un court combat contre le cancer.


dorian winieski